Article en détail     N° 2016/107    Page : 733
<< Retour  
 

Persistance des incertitudes sur le statut de l’embryon

Anne-Blandine CAIRE
Professeur à l’Université d’Auvergne
Centre Michel de l’Hospital (EA 4232)

27 aot 2015 - Cour eur. dr. h., Gde Ch., Parrillo c. Italie

Dans son arrêt de Grande Chambre concernant l’affaire Parrillo c. Italie, la Cour européenne des droits de l’homme estime qu’interdire à une femme de donner ses embryons conçus in vitro à des fins de recherche scientifique n’est pas contraire à son droit au respect de la vie privée. Même si la Cour considère que les embryons ne peuvent pas être réduits à des « biens » au sens de l’article 1er du premier Protocole additionnel à la Convention, elle estime que les embryons représentent une part constitutive de l’identité de Madame Parrillo.

>> ACHETER L'ARTICLE