Article en détail     N° 2017/112    Page : 799
<< Retour  
 

L’actualité de l’oeuvre de René Cassin : les leçons internationales

Emmanuel DECAUX
Professeur émérite à l’Université Panthéon-Assas (Paris II)
Membre et ancien vice-président
de la C.N.C.D.H.

La dimension internationale du message juridique de René Cassin est fondamentale. La confrontation de ses actions dans le cadre diplomatique de la Commission des droits de l’homme et de ses réflexions théoriques comme juriste souligne la cohérence d’une pensée exigeante remettant en cause la souveraineté absolue de l’État pour faire de l’individu un sujet à part entière du droit international, ayant accès à des garanties juridictionnelles devant une Cour supranationale. Une relecture de ses grands textes montre que sa vision du droit international des droits de l’homme intégrait aussi bien la création d’une Cour pénale internationale que la mise en place d’instances de protection préfigurant le mandat de Haut-commissaire aux droits de l’homme. Malgré les contradictions de la guerre froide, René Cassin a toujours mis en avant l’universalité et l’indivisibilité des droits de l’homme, en refusant le nationalisme juridique comme la sélectivité catégorielle. À une époque d’improvisation, d’incertitude et de discontinuité, nous avons besoin, plus que jamais, de sa vision d’ensemble claire et de la constance de son engagement.

>> ACHETER L'ARTICLE